Traces Photogéniques - Eric Marais
     
Traces Photogéniques
Le 15 septembre 2015, Eric Marais installe dans la cathédrale de Nantes, douze dispositifs de prise de vue au sténopé - ou camera obscura - afin de capturer douze empreintes photographiques. Chacune de ces empreintes s’est construite sur un temps de pose ininterrompu de 365 jours.
Le 15 septembre 2016, les douze camera obscura ont été ouvertes et les traces photogéniques découvertes. Elles ont été rapidement enregistrées numériquement avant que, saturées de lumière, elles ne commencent à disparaitre en s’évaporant, ne laissant que le souvenir de l’instant, la mémoire furtive et compacte d’une année, la vision émerveillée du lieu, support mental propre à la méditation.
Les empreintes photographiques produites et sur lesquelles se superposent sur un seul cliché, 365 jours, constituent le témoignage unique et précieux d’un instant innombrable, la mémoire d’une année. Elles contribuent à la création d’un corpus photographique inédit dont le sujet est bien la Cathédrale de Nantes et qui en s’affranchissant du temps qui passe restitue au lieu sa dimension intemporelle.
Top